1 2 3 4 5 6 7 8

 

Chapitre 1Notre but est le socialisme

 

À travers les siècles, les travailleurs et les travailleuses ont toujours cru à un monde de liberté et d’égalité, ainsi que de la fin de l’exploitation et de la misère. Tout au long du XXe siècle, des millions de personnes à travers le monde ont défendu la cause du socialisme. Aujourd’hui, les grandes entreprises et leurs défenseurs proclament que le socialisme est mort, que le développement humain est achevé et que le capitalisme durera éternellement.

En fait, c’est le système capitaliste, basé sur la propriété privée des moyens de production, qui n’a plus d’avenir. Ayant dépassé la période où il était utile, il est aujourd’hui incapable de répondre aux besoins et aux aspirations des peuples du monde.

De par sa nature, le capitalisme engendre et accentue le chômage et la pauvreté de façon massive, le chauvinisme national ainsi que la marginalisation, le racisme, l’inégalité et l’oppression entre hommes et femmes, la destruction de l’environnement et la guerre.

Sous le capitalisme, les pratiques et les institutions démocratiques sont vidées de la majorité de leurs caractéristiques réelles. La “démocratie” capitaliste assure à la classe des capitalistes le droit de dominer l’économie et la société, et d’exploiter le peuple.

La mondialisation capitaliste, dirigée par l’impérialisme états-unien avec l’appui total de la classe dominante du Canada, menace les derniers vestiges de souveraineté et d’indépendance du pays. Les accords multilatéraux sur les investissements et le commerce enlèvent au peuple le droit démocratique de choisir ses propres politiques et son propre mode de développement.

Aujourd’hui, le capitalisme au Canada et partout à travers le monde est un système constamment secoué par des crises. C’est un système décadent qui porte en lui son contraire : le socialisme.

La Commune de Paris, première grande onde de choc héroïque de la classe ouvrière contre le capitalisme, a surgi et a été écrasée par la force en 1871. La seconde plus grande onde de choc a commencé avec la Révolution russe de 1917, quand, pour la première fois dans l’histoire, les travailleurs et les travailleuses de concert avec leurs alliés, qui formaient ensemble la grande majorité de la population, se sont emparés du pouvoir d’État. Les victoires du socialisme, particulièrement en URSS, en Chine et à Cuba, ont animé les travailleurs et les travailleuses et les peuples, partout à travers le monde, dans leurs luttes pour la libération. Cette onde de choc a cependant été freinée à la fois par la force militaire de l’impérialisme et par les profondes lacunes des pays socialistes.

Le socialisme demeure la prochaine étape incontournable du processus de développement historique de notre pays. Seul le socialisme peut donner aux besoins et aux aspirations du peuple la plus haute priorité. Seul le socialisme pourra favoriser le peuple plutôt que les profits. Et seul le socialisme sera capable d’utiliser les bienfaits de la révolution scientifique et technologique pour promouvoir le bien-être de tous et toutes plutôt qu’en enrichir une poignée d’individus et de groupes et faire la guerre. Il n’y a pas d’autre voie pour remplacer le socialisme. Il n’y a pas de “troisième voie”.

L’établissement du socialisme, fondé sur le pouvoir ouvrier, aussi bien ici qu’au niveau international, constituera une étape cruciale vers la véritable démocratie, c’est-à-dire le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Dans un Canada socialiste, les principaux moyens de production et de distribution de la richesse appartiendront collectivement à la société dans son ensemble. L’exploitation de la force de travail sera abolie. La dégradation écologique sera stoppée et une approche planifiée en matière de relations entre la vie humaine et l’environnement sera mise en œuvre. La précarité, la misère, l’insécurité et la discrimination, qui font partie intégrante de l’exploitation capitaliste seront éliminées. Le socialisme établira finalement une nouvelle société basée sur la solidarité, l’égalité et l’émancipation.

Au cours de son développement, le socialisme jettera les bases véritables du communisme, c’est-à-dire une société sans classes, au sein de laquelle, pour la première fois dans l’histoire, le développement libre et intégral de chacun et chacune assurera le développement de tous et de toutes.

Le but du Parti communiste du Canada est d’établir une société socialiste, puis finalement, une société communiste au Canada. Le Parti œuvre en vue de la victoire du socialisme partout à travers le monde.


1 2 3 4 5 6 7 8